L’arrivée d’un chat #2 : Choisir un chat

Comme promis, voici le deuxième volet de notre série d’articles sur l’arrivée d’un chat.

Pour un certain nombre de futurs propriétaires de félins, la question du choix du chat à adopter ne se pose même pas car l’envie d’en avoir un vient en même temps que la vision d’un chat que l’on nous propose ou qui a besoin d’un toit. Alors on ne se pose même pas la question ou alors à l’envers (« il y a ce chat qui attend un maître, est-ce que j’en veux un et suis-je prêt à l’accueillir ? »), car c’est ce coup de foudre pour ce chat en particulier qui nous donne envie et nous permet d’envisager d’en avoir un.

Mais parfois cela commence par l’envie d’un animal de compagnie puis celle d’un chat. Alors peut venir la question de quel chat choisir pour trouver celui qui nous correspond.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques éléments à connaître et à prendre en compte pour orienter votre choix.

Quelle race ?

Tout d’abord, le choix se pose en terme de race de chat. Quand on tombe amoureux d’un chat avant même d’avoir envie d’en adopter un, c’est très souvent un chat sans race précise, c’est-à-dire un « chat de gouttière ».

Les chats de gouttière sont issus d’un métissage de différentes races dont il est difficile de déterminer l’origine. C’est ce qui peut faire la particularité de leur pelage et/ou de leur caractère. N’étant pas issus directement d’une race précise, on ne peut pas prévoir certains « déterminismes » génétiques habituellement attribués à certaines races. Ainsi on ne choisit pas un chat de gouttière pour le type de caractère qu’il est censé avoir. On choisit un chat de gouttière parce qu’on en a fait la rencontre, pour le coup de foudre que l’on a eu avec un en particulier, ou encore parce qu’on souhaite faire confiance au hasard et attendre de voir vers quel chat notre envie se tourne.

Mais on fait le choix d’une race souvent quand on cherche un physique ou un caractère en particulier, qu’on apprécie la beauté d’une race ou la particularité de son caractère, ou même quand on souhaite participer à des concours félins.

La principale différence entre un chat de race ou un chat de gouttière est avant tout le prix. Un chat de race est issu d’une attention particulière d’un éleveur dans la sélection génétique et la reproduction d’une race afin de donner des chats transmettant les caractéristiques qui lui sont propres. Ce qui peut expliquer son prix.

De plus, la sélection génétique dont est issu un chat de race donne des particularités et parfois des fragilités à une race, en plus du fait que le manque de diversité génétique peut parfois aboutir à une santé plus fragile des chats de race.

Ainsi, si on recherche un certain type de chat pour la particularité de son pelage ou de sa robe, il peut être intéressant de se tourner vers un chat de race. On peut également tomber amoureux d’un physique ou d’un caractère lié à une race. Dans tous les cas, il est important de se renseigner sur elle et sur les caractéristiques couramment observées chez ces chats.

Pour vous guider et vous informer, voici un tableau synthétique des informations sérieuses que l’on peut trouver sur les races de chat les plus connues à propos de leur caractère, de leur comportement lié à leur mode de vie, et de leur pelage.
Si vous souhaitez, des informations plus précises et détaillées sur chacune de ces races, je vous invite à consulter le guide proposé par Wamiz.

Caractère Comportement Pelage
Abyssin @ # ***
Américain à poils courts @@@ # ***
Angora @@@ ### **
Balinais @ # **
Bengale @@@ # **
Bleu russe @ ### ***
British shorthaire @@ ### ***
Burmese @ ## ***
Chartreux @@ ## *
Chat norvégien @@@ ## **
Chat turc du Lac de Van @@@ ## **
Colourpoint (ou Himalayen) à poils courts @@@ ### ***
Colourpoint (ou Himalayen) à poils longs @@@ #### **
Européen @@@ ## ***
Exotic shorthair @@ ## **
Havana @ # ***
Maine Coon @@@ ## **
Manx @@@ ## ***
Mau égyptien @@@ ### **
Ocicat @@@ # ***
Oriental à poils courts @ # ***
Persan à poils courts @@ ### ***
Persan à poils longs @@ #### *
Ragdoll @@@ ### **
Rex @ ## *
Sacré de Birmanie (Birman) @@@ ## **
Scottish Fold @@@ #### **
Siamois @ # ***
Sphynx @@ ## ***
Somali @@@ # ***
Tonkinois @@ # ***

Caractère :
@@@ Sociable, joueur, curieux
@@ Calme, conciliant
@ Affirmé, exigeant

Comportement :
#### Calme pour de petits espaces
### Paisible pour un petit appartement
## Actif pour un grand appartement avec des possibilités de sorties
# Très actif pour une maison avec jardin

Pelage :
*** Peu d’entretien
** Peu de soins
* Beaucoup de soins

/! Ces symboles n’ont pas la même signification que des étoiles en cuisine ou pour l’hôtellerie. Ce n’est pas un jugement de valeur sur les qualités qui me sembleraient préférables chez un chat établissant ainsi une sorte de hiérarchie, car c’est quelque chose de très personnel. Donc le nombre de symboles attribués pour représenter telle ou telle qualité est plus là pour des questions pratiques afin de faciliter la conception de ce tableau qui aurait été à rallonge et très fouillis sans cela.

Expressions de chatSources : StacyD

Mâle ou femelle ?

La réponse à cette question va d’abord être orientée par votre projet ou non de faire stériliser votre futur chat, et donc de vous laisser la possibilité de le faire se reproduire notamment pour avoir une portée.

En effet, la stérilisation du chat (à partir de 6 mois) va influer sur les caractéristiques liées à son sexe. Ainsi, une fois stérilisé, les mâles ou les femelles n’ont pas de grandes différences de caractère. Il faut simplement savoir, qu’en règle générale (même si ce n’est pas une vérité absolue), un mâle a tendance à être plus câlin avec une femme, et une femelle avec un homme. A part cela, physiquement, les mâles peuvent aussi être plus grands ou plus massifs qu’une femelle.

Mais si vous faites le choix de ne pas stériliser votre chat, il faut savoir qu’un mâle non castré peut parfois être plus bagarreur, fugueur, et marquera son territoire par son urine. Tandis qu’une femelle non stérilisée aura ses périodes de chaleurs (relativement irrégulières, pas plus d’une fois par mois, généralement 2 à 3 fois par an, pendant quelques jours, avec des vocalisations importantes et nocturnes, et un caractère plus irritable, se frottant partout, et fuguant pendant cette période).

A partir de quel âge ?

Selon le choix à votre disposition, la question peut aussi se poser en terme d’âge. Ainsi vous pouvez avoir le choix entre un chaton et un chat adulte.

Il faut savoir qu’un chaton demande du temps pour s’acclimater à sa nouvelle famille et à son lieu de vie, pour son éducation, pour jouer car jeunes les chats sont très joueurs. Mais ils sont aussi un caractère plus souple dont l’éducation est encore possible facilement.

Un chat adulte, quant à lui, a déjà son histoire et son caractère, qui peut se moduler mais qui ne peut plus changer radicalement. Cela demande d’apprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Il peut avoir besoin de plus d’attention selon qu’il soit câlin, solitaire ou indépendant. Mais dans tous les cas, il est souvent plus calme qu’un chaton.
L’un comme l’autre, mais encore plus le chat adulte, demandent qu’on se renseigne autant que possible sur leur histoire et au moins qu’on observe et prenne en compte leur comportement et leur caractère.

Quelques informations importantes à connaître avant d’adopter un chaton

Dans le cas où votre choix se porterait vers les chatons, il faut connaître quelques informations importantes avant d’en adopter un :

  • Il est sevré vers 6 ou 7 semaines. Il y a donc interdiction de vendre ou donner un chaton avant l’âge de 8 semaines. Ils sont donc souvent adoptés entre 8 et 10 semaines. On recommande d’attendre 12 semaines (soit 3 mois) afin de ne pas brusquer la séparation du chaton avec sa mère. Car la socialisation avec les humains et les autres animaux, l’apprentissage de la propreté et du contrôle de la morsure et des griffes se font au contact de la mère. Un chaton séparé trop tôt sera plus susceptible de développer des problèmes comportementaux (tels que la malpropreté, le manque de contrôle en jouant, de ses émotions, de sa capacité de morsure et de griffage, mais aussi dans l’alimentation).
  • Adopté après 7 mois, le chaton doit être tatoué ou identifié par une puce électronique et donc avoir un certificat d’identification même provisoire (qui serait alors à mettre à jour auprès de l’I-CAD). La vaccination n’est pas obligatoire mais conseillée. Généralement, de jeunes chatons ont déjà reçu une injection de primo-vaccination (à vérifier auprès du vendeur ou donneur). La consultation de deuxième primo-injection pourra alors être effectuée par le nouveau propriétaire permettant ainsi un bilan de santé.
  • Un chaton est toujours très joueur. Il est normal qu’il soit réservé avec des inconnus (et donc avec vous lors de votre première rencontre) mais il reste souvent curieux. Un chaton confiant, joueur et se laissant prendre par les gens qui lui sont familiers, deviendra un compagnon sociable. Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux qu’il soit adopté par des gens ayant déjà l’habitude des chats.
  • D’un point de vue physique, le pelage doit être épais et soyeux, les yeux brillants, non larmoyants et sans sécrétion, le nez sec et tiède, les oreilles réactives et propres, l’anus propre, le ventre non ballonné (sauf s’il vient juste de manger).

Coupe en très gros plan d'un visage de chatSource : Kizilsungur

Conclusion

Ces quelques éléments liés ou influant sur les caractéristiques physiques et psychologiques d’un chat devraient vous aider à faire le bon choix et à trouver le chat qui vous correspond.

Si maintenant vous y voyez un peu plus clair sur le type de chat que vous recherchez, que vous vous sentez suffisamment informé pour faire le bon choix mais qu’il vous reste à trouver votre futur chat, je vous donne rendez-vous dans le 3e volet de notre série d’articles sur l’arrivée d’un chat concernant cette fois-ci les différents lieux où l’on peut trouver des chats à adopter en tous genres.