L’arrivée d’un chat #1 : Réflexion et décision d’adopter un chat

Voici le premier volet d’une petite série d’articles sur l’arrivée d’un chat à la maison qui couvrira la décision d’en adopter jusqu’à la phase d’acclamation des premiers jours avec lui en passant par le choix du chat ou encore comment préparer son accueil.

Pourquoi prendre le temps de réfléchir avant d’adopter un chat ?

Commençons donc aujourd’hui par la phase en amont de l’adoption du chat : la réflexion menant à la décision d’accueillir un animal. Cette première étape est parfois négligée, notamment par la famille dont l’envie d’un chat est souvent motivée par les enfants ou par la vision d’une adorable boule de poils trop attendrissante pour qu’on ne la ramène pas à la maison.

En général, cela n’a pas trop d’incidence sur la vie avec le félin si ce n’est de découvrir au fur et à mesure la réalité des quelques contraintes qu’on avait plus ou moins vaguement anticipées, ainsi que l’adaptation et les quelques ajustements au quotidien que cela peut demander. Mais parfois, ce manque de réflexion peut aboutir à la négligence d’un animal voire à son abandon.

C’est pourquoi il semblait bon de commencer par cette première étape pas si évidente et naturelle que cela pour faire le point sur les principaux éléments à prendre en compte lorsqu’on envisage d’accueillir chez soi un animal et notamment un chat, qui est un être vivant avec ses particularités, sa personnalité et le soin qu’il demande.

Sources : Senanit0

Les questions rédhibitoires

  • Est-ce que quelqu’un à la maison est allergique aux poils de chat ?
  • Est-ce qu’il y a au moins une personne à la maison la plupart des soirs (ou un autre moment dans la journée) dans notre semaine type ?
  • Est-ce que je pars souvent et régulièrement plusieurs jours ou semaines en vacances dans un lieu où il est compliqué d’amener son animal ?

Selon la réponse à ces questions, vous pouvez déjà vous faire une idée de l’aspect raisonnable de votre envie d’adopter un chat.

Il s’agit ensuite de prendre conscience d’un certain nombre de choses pour s’y préparer et les anticiper afin de s’adapter ou d’orienter le choix du chat, son éducation, et le mode de vie qu’on va lui offrir.

Ainsi, tout d’abord il semble important de réaliser que prendre un chat, c’est s’engager à accorder un minimum de temps et de soin (et donc aussi d’argent), avec les contraintes (en termes de vacances et d’absence, par exemple) que cela peut représenter en fonction de votre mode de vie, à un animal sur une période pouvant aller de 10 à 20 ans.

Il faut aussi anticiper le coût que peut représenter un animal de compagnie. Au-delà du coût de départ éventuel lors de l’achat de l’animal (qui peut être plus ou moins important selon le type de chat choisi et le lieu où vous allez aller le chercher), un chat a des besoins matériels ne serait-ce qu’en terme de nourriture, mais aussi éventuellement en ce qui concerne sa litière (notamment si vous n’avez pas de jardin).

Les objets pour son confort, son repos et ses jeux peuvent être improvisés avec des objets que vous avez déjà chez vous, si besoin est.

Cependant, les frais de santé peuvent difficilement être évités et sont plus importants que nos propres dépenses de santé (la sécurité sociale aidant). Ainsi, la santé d’un chat peut exiger des soins vétérinaires ne serait-ce qu’au moins une fois par an si tout va bien. Ces soins peuvent comprendre des visites ponctuelles comme pour le tatouage, la stérilisation, ou lors de maladies. Mais ça peut être aussi des visites régulières (une fois par an au minimum) pour la vaccination, la vermifugation, le traitement anti-puces, ou pour une visite de routine afin de faire un bilan de santé.

Les besoins psychologiques et affectifs du chat

Il est aussi important, pour le respect et le bonheur de chacun, d’être conscient des besoins psychologiques et affectifs du chat qui reste un être vivant à part entière comme vous.
Ainsi il faut se poser des questions en terme de :

  • Temps : un chat, même très indépendant, ne peut pas supporter une trop longue solitude (plus de quelques jours) et ce de manière répétée. De plus, il faut prévoir un temps pour lui donner à manger, jouer avec lui, lui faire des caresses, changer sa litière, l’emmener au vétérinaire. Si vos absences concernent surtout la journée et que le chat va être plusieurs heures seul à la maison tout au long de la semaine, il peut être bon d’envisager dès le départ l’adoption de 2 chats afin qu’ils puissent jouer et s’occuper ensemble, afin de moins ressentir la solitude. Pensez également à vous tourner vers des chats à poils courts afin de limiter le besoin d’entretien du pelage nécessitant un minimum de temps.
  • Logement : les chats ont des capacités extraordinaires d’adaptation et peuvent vivre dans des espaces de vie relativement restreints mais c’est lui qui définit son territoire dans l’espace qu’il lui sera ouvert. Il va ainsi préférer les endroits confortables, douillets, chauds, exposés au soleil, mais aussi confinés par moment, ou encore en hauteur, disponibles dans votre lieu de vie. De plus, il faut accepter l’idée qu’un chat, comme d’autres animaux, perd ses poils et en laisse sur les tapis et canapés, qu’il peut vomir ou encore disperser sa litière, faire ses griffes sur les meubles ou papiers peints (notamment le temps de l’éduquer quand il est chaton), bref des petits accidents et de nouvelles habitudes dont il faut être conscient pour les anticiper ou les accepter.
  • Vacances : beaucoup d’abandons ont lieux au moment des vacances car c’est la question la moins bien évaluée par les futurs propriétaires. Et c’est une question qui ne se règle pas à la va-vite car il faut être conscient qu’il ne sera pas toujours possible, faisable ou supportable pour lui de l’emmener. Il faut alors anticiper les possibilités disponibles telles que confier sa garde à domicile ou chez eux à des amis de confiance aimant les animaux, ou alors repérer une pension acceptant les chats avec les frais que cela comprend.
  • Environnement familial : si vous avez des enfants ou que la famille compte déjà des chats ou d’autres animaux, il est préférable de préparer chacun d’eux à son arrivée et être conscient du temps d’adaptation dont certains auront besoin pour l’accepter et ce que cela vous demandera de faire (voir l’article sur la préparation de l’habitation ou celui sur la période d’acclimatation).

Sources : Predicttheday

Conclusion

Voici les principaux éléments de réflexion qui personnellement me semblent relativement importants à évaluer et à prendre en compte pour pouvoir prendre une décision compatible et respectueuse de votre mode de vie et de l’animal, pour pouvoir orienter votre choix de chat (en terme de personnalité, de besoins d’espace, et d’exigence de soins), et pour anticiper les adaptations que sa venue peut éventuellement nécessiter.

Si votre décision est prise d’adopter un chat, consultez notre article concernant les différentes questions à se poser pour affiner le choix du chat à adopter (en terme de race, de sexe, et d’âge).